G20 taxe crypto monnaies : les dirigeants en discutent

Le G20 pour une taxe mondiale sur les crypto monnaies.

Les dirigeants du G20 penchent pour un système de taxe mondiale du marché des crypto-monnaies. 

Comme indiqué par Jiji.com, ils veulent développer une taxe sur les crypto monnaies en considérant le marché comme une grande « société informatique ». Cela signifie que le système d’imposition permettra aux pays d’imposer tous les paiements transfrontaliers.

Une taxe sur les crypto-monnaie irréalisable?

Selon les lois en vigueur un gouvernement ne peut légalement taxer une société étrangère, qui n’est pas physiquement présente sur son territoire. Néanmoins, on note qu’il existe de nombreuses preuves selon lesquelles cette règle est utilisée pour contourner et éviter les taxes.

Dans une déclaration commune, le G20 a dit ceci :

Nous rechercherons des solutions au problème de la fiscalité internationale qui accompagne la numérisation de l’économie et nous continuerons à collaborer ensemble.

Lors du prochain sommet, au Japon, les pays membres présenteront un rapport sur ce système de taxe. Après un examen approfondi par toutes les nations, il devrait être finalisé d’ici 2020. Ils élaboreront aussi un cadre permettant de lutter contre les activités illicites de blanchiment d’argent.

Si l’UE et le Royaume-Uni sont favorables à l’introduction de règles fiscales globales, la Chine et les États-Unis restent sceptique.

Le FMI soulève la question de la réglementation et de la coopération mondiales

Cette année le chef du FMI, Christine Lagarde, a présenté un rapport fournissant des informations sur le marché des devises numériques.

Un extrait du rapport disait:

« Les monnaies virtuelles et leurs technologies sous-jacentes peuvent fournir des services financiers plus rapides et moins chers et peuvent devenir un outil puissant pour renforcer l’inclusion financière dans les pays en développement. »

Elle a cependant mentionné la nécessité d’une coopération mondiale pour éliminer les mauvais acteurs de cette économie.

Il y a trois semaines, alors qu’elle parlait à la conférence sur les technologies financières à Singapour, elle a insisté sur l’idée que les banques centrales des pays respectifs devraient envisager la création d’une monnaie numérique émise par une banque centrale (CBDC).

mage source: Mikhail Metzel/TASS

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More